Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Le secret venu d'Australie

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dreams, hope and reality Index du Forum ->
Fanfictions sur la quadrilogie "Hélène et les Garçons"
-> • » SHORT STORY -> Tout Public -> Fictions Volcania59
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Volcania59
Auteurs confirmés
Auteurs confirmés

Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2013
Messages: 1 526
Localisation: Dunkerque

MessagePosté le: Sam 6 Jan - 15:56 (2018)    Sujet du message: Le secret venu d'Australie Répondre en citant

Le secret venu d'Australie 





La vie réserve parfois des surprises, et c'est qu'il venait d'arriver à l'aînée des filles Girard...


Hélène n'en revenait pas. Deux fois. Deux fois déjà que le destin, sa petite étoile, remettait ce garçon sur sa route, cet homme désormais. 
Il l'avait reconnu lui aussi, pas comme la dernière fois, à Love Island...  

 
Et maintenant elle apprenait qu'il souhaitait la revoir, dîner avec elle... C'était tentant, mais elle ne se laissera pas séduire facilement. Enfin, elle ne se laissera PLUS séduire aussi facilement que la première fois...  

 
Elle soupira, autour d'elle Laly et Olga faisaient des plans sur la comète, envisageant son mariage avec un beau milliardaire, Bénédicte tentait de tempérer l'enthousiasme des deux commères.  

 
La douce jeune femme s'éloigna, il fallait qu'elle prenne l'air. Une des phrases de Laly venait de lui faire l'effet d'une gifle : "Rendre Nicolas jaloux...". 
Elle s'assis sur les marches extérieures et se remémora ce qu'elle n'avait jamais dis à personne, pas même à Johanna.  

 

 
Elle était alors une jeune fille, elle vivait une histoire stable pour la première fois de sa vie, avant elle n'avait eu qu'un flirt, Olivier, puis elle avait rencontré Nicolas, qui l'avait totalement chamboulée, elle était restée longtemps avec lui, elle avait pardonné ses écarts à plusieurs reprises car elle l'aimait d'une force incroyable. Mais voila, il n'était plus le seul dans son coeur.  

 
Elle était loin de lui, en Australie, et elle veillait sur sa grand mère, mettant un point d'honneur à s'occuper avant tout de la santé de cette dernière et, en second lieu, de parfaire son anglais en vue de sa future carrière professionnelle. Elle avait rencontré Peter Gisquière dans une bibliothèque, il étudiait l'économie, il était ambitieux, il était charmant, son sourire la faisait craquer, elle l'avait laissé l'aborder, un ami sur place ne pouvait que lui faire du bien, mais fidèle à elle même elle avait précisé qu'elle était en couple. Il lui avait fait un clin d'oeil et répondit qu'il n'en doutait pas avec une aussi jolie fille, et qu'elle resterait en couple mais pas avec celui qu'elle croyait.  

 
Il avait eu raison, ce jeune homme savait tout conquérir, et elle avait succombé à son sourire ravageur, à sa courtoisie, à sa conversation, à son humour, et bien sûr, honnête comme elle est, elle avait rompu avec Nicolas avant de se rapprocher de Peter.  

 
Il avait fini par la quitter, pas pour une autre fille non, mais pour des opportunités professionnelles, pour lui ça comptait plus qu'une relation. 

 
Elle avait eu mal. Un peu. Elle l'aimait déjà beaucoup, les sentiments s'étaient aussi vite installés que ceux qu'elle avait eu pour Nicolas. Mais leur couple n'avait duré que deux mois, assez pour aimer mais pas assez pour ne pas effacer totalement Nicolas de sa mémoire et de se poser parfois la question de si elle avait fait le bon choix en quittant tout pour Peter.  

 
Elle avait fini par rentrer en France, sa grand mère étant rétablie, et elle s'est remise avec Nicolas, tout naturellement... Qui malgré des sentiments tous aussi forts et réciproques avait enchaîné les tromperies jusqu'à ce qu'elle craque et mette un terme à cet liaison destructrice. 

 
Elle avait alors cherché celui qu'elle avait gardé dans son coeur mais ne trouva aucune trace d'un Peter Gesquière... Et n'oubliait pas non plus son premier amour pour autant.  

 
Avec le temps, elle rejoignit alors Love Island mais il y'avait Jeanne auprès de Nicolas...  

 
Et un jour elle revit Peter mais ce n'était plus celui qu'elle avait aimé, il ne la reconnut pas, il voulait détruire les plages de l'île, elle décida alors de faire semblant de ne plus se souvenir, et lutta contre lui avec ses amis, physiquement il lui plaisait toujours autant même plus, mais elle ne pouvait pas aimer un tel monstre, elle avait des principes ! Non ce n'était pas son amour secret, ce n'était plus son amour secret, il n'en portait même plus le nom il s’appelait Watson désormais... 

 
La, le destin le remettait sur sa route et il l'avait reconnu. Il ne l'avait pas reconnu en tant que la petite jeune fille australienne de la bibliothèque, il l'avait reconnu en tant que la Hélène de Love Island qui avait lutté contre lui, mais il semblait être de nouveau lui même, comme dans ses plus beaux souvenirs. Et voulait la connaître davantage.  
Avec un autre, elle aurait dit non, son attitude de milliardaire galant mais qui ne croit pas qu'une femme peut lui faire essuyer un refus ne lui plaisait pas trop.  
Mais lui, lui c'était Peter... Et il tombait à un moment où Nicolas s'était encore bien foutu d'elle avec sa Jeanne... Elle allait accepter.  

 
Bénédicte vient la voir, suivie par Laly et Olga, un peu penaudes. 

 
Hélène éclata de rire et rassura ses amies, non elle n'était pas partie à cause des bavardages mais pour faire le point, et elle décida de tout leur raconter, les laissant plus qu'étonnées mais prêtes à aider leur amie à y voir plus clair.....  

_________________


Merci ma Zel Smile


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Sam 6 Jan - 15:56 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Volcania59
Auteurs confirmés
Auteurs confirmés

Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2013
Messages: 1 526
Localisation: Dunkerque

MessagePosté le: Dim 7 Jan - 10:59 (2018)    Sujet du message: Le secret venu d'Australie Répondre en citant

Chapitre 1 : Le dîner  



Bénédicte avait accompagné Hélène à ce dîner. Elle savait que son amie avait besoin d'elle pour ce que Peter Watson avait représenté pour elle personnellement, mais aussi pour ce qu'il avait été pour la bande. Même si il semblait avoir fait amende honorable quand elles l'avaient recroisé avec son amie, elle comprenait plus que jamais la méfiance générale envers l'homme d'affaire. En outre, Hélène avait toujours été la pour elle, pour une fois qu'elle pouvait lui renvoyer l'ascenseur... Et comme c'était elle qui était avec Hélène le jour où elles ont revu Peter et qu'il avait présenté des excuses sincères pour son ancien comportement et pour l'attitude de sa soeur Eve envers Christian, pour Bénédicte il était évident qu'elle était la plus légitime pour soutenir Hélène...  

 
Mais ce dîner se déroula parfaitement et Béné jugea bon de s'éclipser pour ne pas être de trop. Surtout si Hélène voulait évoquer l'Australie avec lui. 

 
Peter attendit que la jeune femme fut partie et reporta son attention sur Hélène mais il se figea, elle avait un regard dur, enfin aussi dur que possible pour quelqu'un d'aussi doux qu'elle...  

Il se racla la gorge : "Je" 


Elle coupa et passa du vouvoiement au tutoiement : "Alors Peter était bien TON vrai prénom, mais qu'as tu fais du Gisquière ?" 


Il sembla surpris : "Alors TU te souvenais...." 


A son tour, elle fut étonnée et balbutia : "Quoi ? Mais... Mais à Love Island tu ne m'as pas reconnu, comment le peux tu maintenant ?" 


- Hélène, je t'ai reconnu à Love Island. Mais j'ai fais semblant. Il y'avait trop d'enjeux financiers. Je ne voulais pas me rappeler. Je... J'étais un monstre, je ne pensais qu'à la réussite, aux coups bas, aux conquêtes qui me faisaient oublier que la femme que j'avais épousé m'avait embobiné. J'ai toujours aimé l'argent, j'ai baigné la dedans dès mon enfance, mais je voulais qu'on puisse m'aimer pour moi, j'ai usé d'un autre nom pour ne pas qu'on fasse le lien entre moi et le milliardaire, mais plus je gagnais en âge plus je perdais en vigilance j'étais pressé de réussir aussi sur le plan familial, j'avais été élevé pour être parfait dans tous les domaines... Je me suis perdu, Hélène. Mais à Love Island je n'avais pas encore conscience de ça, j'ai tu à mon coeur que je te trouvais toujours aussi belle et je riais de vos principes pour me convaincre que vous étiez faibles et moi fort. J'étais ridicule, Hélène, si tu es toujours mon Hélène, celle dont j'ai gardé le souvenir, tu peux comprendre, tu peux tout comprendre, tu as si souvent pris la défense des gens dont je te parlais quand nous étions ensemble... 


Elle lui prit la main : "Oui, je comprend. Je comprend toujours il paraît, tu n'es pas le seul à me le dire. Mais je ne suis plus comme avant, je ne me laisserais plus marcher dessus. Qu'est ce qui t'as ouvert les yeux ?" 


- Audrey, d'abord. Mes associés ensuite, enfin quelqu'un d'entre eux... Guillaume, un ami d'enfance. Et pour finir Eve... J'ai fini par faire une dépression liée à la fatigue accumulée et la solitude, à qui me confier sur les problèmes de mon empire ? Quand tu es en convalescence, tu  penses Hélène, et tu réalises. J'ai pris conscience de l'épouse que j'avais, que je n'avais même pas d'enfants alors que j'en rêvais, mais vraiment, pas pour donner l'illusion de la réussite totale, je voulais vraiment des enfants Hélène... J'ai vu qui étaient mes vrais amis dans mon entourage professionnel, et crois moi je n'ai eu que très peu de visites, pour les petits sournois hypocrites de mon cercles de pseudos amis, j'étais fini... 
Les autres m'appréciaient vraiment, des jolies cartes, des fleurs, et tu sais quoi ? Ce n'était pas des hauts placés, c'étaient des hôtesses d’accueil, des secrétaires, des assistants, des gens qui vivaient comme la moyenne mais avaient de réels valeurs ! J'ai repris alors contact avec mon meilleur ami d'enfance, il m'a passé un savon mais il m'a aidé à remonter la pente, et il m'a fait promettre de ne plus essayer de bouleverser la vie des gens. Quant à Eve, ce fut un électrochoc, j'ai vu dans ma sœur ce que j'étais, et ce qu'elle était par ma faute, je fus un exemple déplorable... Mais elle avait été trop gâtée, elle, elle est malheureusement vraiment comme tu la connais..." 


- Je suis désolée, Peter... Je n'aurais jamais pensé... Pourtant on dit souvent que l'argent monte à la tête... Mais tu semblais être tellement comme ça, tu semblais être devenu totalement vénal et pourri, si tu savais comme j'étais déçue, j'ai eu mal car je m'étais promis de ne pas t'oublier, et toi... 


Il la stoppa, pour éviter de la voir pleurer : 


- J'étais vraiment comme ça, Hélène, et j'en suis le premier désolé, je m'étais tellement perdu dans mes projets. J'ai repris mes esprits, on m'a recadré, on m'a remis les idées en place. Et maintenant je peux te dire que je n'ai pas oublié, c'est pour ça que j'ai insisté pour te revoir, pour te dire que j'étais le jeune homme que tu n'as pas reconnu, du moins je le croyais... Tu sais, quand j'ai terminé le stage pour lequel nous nous sommes séparés, je suis revenu, j'ai été à l'adresse que tu m'avais donné mais une vieille dame, ta grand mère, m'a dit que tu étais rentrée en France et que tu reviendrais peut être pour les vacances avec ton petit ami... 


Elle sourit : "Quelques mois après je suis bien retournée chez elle, et oui, avec Nicolas. Mais j'ai rompu tu sais. Il m'a trompé. Je t'avais gardé en mémoire, j'ai cherché un Peter Gisquière, je t'ai cherché longtemps, en vain..." 


"Je suis désolé moi aussi Hélène, à l'époque je n'étais pas le monstre que tu as connu, mais je voulais déjà m'assurer mon avenir, je n'avais pas réalisé que tu étais importante pour moi et je n'ai jamais songé à te dire la vérité, la seule vérité était que j'avais des sentiments pour toi, mais à l'époque ce n'était pas encore assez." 


- Je sais. Moi même j'ai vite songé à retourner avec Nicolas mais en me promettant de ne jamais t'oublier... 


Ils restèrent silencieux un moment, troublés, réfléchissant aussi, puis elle posa finalement la question : 


- Si tu ne m'as pas oublié, pourquoi c'est Jeanne que... Enfin je savais qu'elle te plaisait et... Enfin tu vois  ? 


- Hmmm. Physiquement, tu as été attiré par d'autres hommes que moi et... Nicolas c'est ça ? Oui ? Bon, ben la c'était pareil, en toute sincérité je la trouvais très belle, pas autant que toi, mais toi tu ne devais pas me reconnaître, je voulais casser mon passé, à tort, car j'étais devenu un monstre. Elle est très brune, c'est tout le contraire de mon type de femme mais j'adorais ses yeux. Je n'en étais pas amoureux, en secret je pensais à toi, mais je me suis toujours interdit de te regarder, j'avais peur que tu comprennes, que tu te souviennes. Et sinon, Jeanne était aussi un moyen d'atteindre Nico... Oh !!!! Mais attend, d'après ce que j'ai compris vous êtes une bande d'amis depuis l'université, le Nico qui était avec Jeanne, c'était ?


- Oui. C'était celui la même avec qui j'étais avant. 



- Il est idiot d'être passé à côté de toi.


- Il l'aime, on n'y peut rien... 


- Tu souffres ?


- Je le croyais. Mais quand je t'ai revu j'ai surtout réalisé qu'il était surtout décevant, il n'assume rien, il se laisse porter, et à ce petit jeu Jeanne se lassera aussi. Moi, c'est fini, je n'en veux plus. 


- Cette nouvelle me fait très plaisir, et... J'espère que tu accepteras de me revoir malgré tout ce que j'ai fais ?


- J'accepte avec plaisir, tu ne m'as rien fais personnellement, tu as rompu dans les règles de l'art à l'époque et à Love Island tu voulais détruire une plage, pas mon coeur, et tu n'étais plus toi, alors ma ligne de conduite est de toujours donner une chance, surtout si les sentiments n'ont jamais été totalement éteints. Je t'ai cherché, j'ai renoncé, mais parfois je me demandais ce que tu étais devenu. 


- Tout comme moi. Aucune ne t'arrivait à la cheville. J'ai eu des compagnes au physique remarquable, j'ai eu une épouse à l'intelligence remarquable, mais aucune n'avait ton charme naturel, ton intelligence de la vie plus que des finances, ta douceur, ta gentillesse, aucune n'avait un rire aussi beau que le tien quand tu riais de mes blagues... Ton rire, tu sais, dans mes rêves je l'entendais souvent... 


- Oh Peter... 


- Laisse moi t'emmener en week end à Bruxelles, je dois y aller pour affaires, on y va en amis, chacun sa chambre, et on y va doucement, tu veux bien ?


- Tu peux avoir toutes les femmes que tu veux... 


- Il se trouve que c'est toi que je veux, car toi je t'ai aimé avant d'être celui que je suis, et tu m'as aimé avant mon statut actuel. Je veux une vraie relation. Solide et sincère. Et toi, toi, soit tu voudras de moi pour moi même, soit tu ne voudras pas de moi et tu me le diras sans te soucier de mon compte en banque... 


Elle sourit, et accepta l'offre du milliardaire pour le week - end à venir.
_________________


Merci ma Zel Smile


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Volcania59
Auteurs confirmés
Auteurs confirmés

Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2013
Messages: 1 526
Localisation: Dunkerque

MessagePosté le: Lun 8 Jan - 11:13 (2018)    Sujet du message: Le secret venu d'Australie Répondre en citant

Chapitre 2 : Les premières réactions 



Nico n'en revenait pas, Hélène n'était pas la car elle était partie en weed - end avec Peter Watson. Il accusa le coup quand Bénédicte le lui dit.
José, lui, se leva précipitamment et vociféra à qui veut l'entendre que c'était inadmissible, que ce gars la était une pourriture infinie, qu'Hélène méritait mieux, qu'il l'avait embobiné, ou alors qu'elle cachait bien son jeu depuis des années et adorait l'argent, qu'il ne savait plus où il en était, etc, etc... 


Malgré le boucan dont José était à l'origine, personne ne se souciait trop de lui.
Bien sûr, au début ils s'étaient tournés vers lui, mais à force de l'écouter radoter les regards avaient convergé sur Nico qui lui avait juste balbutié : 


"Quoi ? Mais non, c'est impossible, pas avec l'ennemi !" 


Jeanne le scrutait, mi figue - mi raisin, elle doutait de plus en plus de lui il faut dire, et ça ne lui faisait plus autant mal qu'avant. Elle avait gardé le souvenir de celui qu'elle aimait à Love Island, et au fond elle savait que c'était réciproque, qu'ils essayaient juste de retrouver un sens à leur histoire, ou tout simplement d'avoir une vraie chance d'y mettre le mot fin sans qu'un événement brutal ne vienne tout chambouler cette fois. 
Elle ne savait pas trop si Nico était juste sincèrement étonnée de voir son ex avec l'ennemi, ou si il éprouvait une forme de jalousie, tout ce qu'elle savait, c'est qu'elle venait d'admettre qu'elle s'en fichait un peu, avec le temps elle verrait si ce sentiment de lassitude perdure ou pas... 
Après tout il avait été voir ailleurs, elle avait été voir ailleurs, et elle savait que leurs retrouvailles seraient sous doute bien éphémères quelque soit le contexte.


Bénédicte finit par faire taire José.
- STOPPPPP !!!! Il y'a une raison pour laquelle Hélène a accepté. Vous êtes à mille lieux d'imaginer ce que c'est ! Sans ça, bien sûr que non, Hélène ne lui aurait pas laissé trop de chance, un pardon, tout au plus la connaissant ! 


José demanda ironiquement si ils pouvaient connaître cette fameuse raison.


Bénédicte et Laly parlèrent en même temps. 


Béné répondit tranquillement : - C'est à Hélène de vous l'expliquer. 


Laly hurla : - Peter Watson c'est son ex en Australie ! 


Béné foudroya son amie du regard alors que José s'écroula dans un fauteuil, calmé par le choc de la révélation, et Nico lui, totalement sonné dit juste : 


"Quoi ?" 


Laly voulut continuer mais cette fois elle fut coupée net par Bénédicte : 
- Merci Laly, tu en as déjà assez fais comme ça, cette histoire est celle d'Hélène pas la nôtre !


José avait repris ses esprits : 
- Mais elle vous a dit n'imp pour se taper le riche en toute impunité ! Il ne peut pas être son ex, à Love Island ils ne se sont jamais calculés, il voulait se faire Jea... Enfin il draguait d'autres femmes, et Olga était dans son harem. 


Olga soupira : - C'est vrai. Mais je crois qu'Hélène voulait surtout une explication, c'est lui qui a choisi de l'ignorer à Love Island, elle, elle l'avait reconnu. 


Nico : - Oui bon ben vu le type il s'est foutu de sa gueule en Australie, ça m'étonne pas, il collectionne les femmes ce serait pas étonnant avec son pognon et sa charmante personnalité, Hélène est tellement douce, elle ne l'a pas vu venir, elle mérite quelqu'un qui la respecte ! 


Laly - C'est marrant que tu dises ça car... 


Béné : - Laly !!! On a déjà assez de soucis comme ça ! 


Nico : - Non mais laisse la finir, ça m'intéresse ! 


Laly - Ben moi perso je me méfie de Watson, je sais que tu n'es pas comme lui, mais avoue que tu n'es pas très franc non plus avec les femmes de ta vie, Jeanne ou Hélène, tu t'es toujours laissé porter et tu as fais ton lot de conneries toi aussi. Comme nous tous. Sauf elle.


Nico (après un silence) - Je dois te donner raison, je ne suis pas un exemple. Mais quoi qu'il en soit j'aime Jeanne. Concentrons nous plutôt sur cette histoire avec Peter pour protéger notre amie. 


Laly acquiesça : - Oui, la tu marques un point. 


Mais la manière dont Nicolas avait fait part de son amour pour Jeanne n'avait échappé à personne. Il tentait de s'en convaincre ni plus ni moins.
Il savait qu'il s'était trahi, et Jeanne, au fond, en rigolait presque silencieusement. Ils allaient discuter, ou laisser le temps faire les choses. 


José lui se mit debout à nouveau après quelques secondes de silence : - A mon avis, elle n'a pas besoin d'être protégée, elle sait très bien ce qu'elle fait. 


Il quitta la pièce en claquant la porte. 


Béné - Je vais aller lui parler, on sait tous qu'Hélène n'est pas comme ça, et lui aussi. Il réagit ainsi quand les choses ne prennent pas la tournure qu'il veut. 


Jeanne - Oui, quand les choses ne représentent pas le couple Hélène et Nicolas. 


Béné soupira, sans mentir : - Ouais, entre autres... 


Les deux amies se regardèrent et se sourirent tristement... 


Olga attendit que la jeune femme aille parler à José et proposa une petite boisson pour se remettre de tous ces rebondissements et changea de sujet, certes pas très subtilement, mais tout le monde entra dans son jeu, c'était avec Hélène qu'ils devaient voir tout ça. Même Nicolas n'essaya pas de revenir sur tout ça, déjà vis à vis de Jeanne, mais aussi car il savait qu'Hélène s'expliquerait à son retour. 
_________________


Merci ma Zel Smile


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Volcania59
Auteurs confirmés
Auteurs confirmés

Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2013
Messages: 1 526
Localisation: Dunkerque

MessagePosté le: Mar 9 Jan - 11:24 (2018)    Sujet du message: Le secret venu d'Australie Répondre en citant

Chapitre 3 : Explications  







Le lendemain soir, Hélène était revenue enchantée de son escapade belge. elle raconta à ses amies qu'elle se revoyait 20 ans en arrière, qu'à nouveau il la faisait chavirer, rire, qu'elle devait bien admettre qu'à aucune de ses sorties avec Nicolas elle n'avait été épanouie comme ça, le jeune homme se contentant de lui tenir la main et de commenter machinalement la beauté des bâtiments comme si il acceptait de sortir juste pour lui faire plaisir.
Elle sourit, et presque comme un adolescente chuchota : - Et j'ai même retrouvé le goût de ses lèvres, c'était magique, les filles  ! 


Laly applaudit mais Hélène l'a repris gentiment : - Dis donc toi, pourquoi as tu tout balancé ? Je dois quand même une explication à Nicolas... 


La brésilienne secoua négativement la tête : - C'était il y'a 20 ans, tu ne l'as pas trompé puisque tu l'as quitté, et aujourd'hui il est avec Jeanne, j'estime qu'il doit s'en foutre de ta relation avec Peter ou se taire à jamais. D'ailleurs fais  quand même attention, moi j'oublie pas ce qu'il as fait à Love Island... 


Hélène sembla réfléchir mais continua : - Il est avec Jeanne c'est vrai, mais c'est mon ami maintenant, et sur le plan amical je lui dois une explication car je ne lui ai rien dis à Love Island.


Béné : - En même temps, tu te serais ridiculisée, personne n'aurait cru que Peter et toi vous vous connaissiez, il n'y avait rien à dire, Nico t'aurait cru, mais ça ne servait à rien d'en parler c'était comme si Peter t'avait oublié. Tu n'as rien à te reprocher. Mais parle avec lui si ça te fais du bien. Et... Avec José. 


Hélène : - José ? Oh... Oh bien sûr, le connaissant il doit m'en vouloir à mort ! 


Béné : - Je l'ai calmé, il a compris, mais disons que ça lui ferait du bien si... 


Hélène sourit - Je vais commencer par notre râleur national. 


Elle se mit à sa recherche et le trouva avec Léa, il l'aidait à faire ses devoirs. Il prit congé de la fillette voyant son amie lui faire un signe discret. 


Il s'approcha : - Il y'a un souci ?


- Moi non mais d'après ta Béné, toi tu m'en veux un peu... 


- Ecoute, oui... J'suis désolé j'ai pété les plombs, ça te ressemble tellement pas, moi je l'ai connu à Love Island, et pour moi c'est un monstre ce type, je sais que t'es pas comme ça, que c'est pas l'argent, au début je ne comprenais pas, mais Laly a lancé cette bombe, et ça m'a fait mal, mal parce que je te vois pas vivre avec un mec comme lui, j'ai l'impression qu'encore une fois Nico et toi venaient de passer à côté de quelque chose... Ah !!! mais t'inquiète pas pépère il sait ma façon de penser, je l'ai pas raté avec sa Jeanne, à toujours la reprendre et se foutre de toi, j'te jure pour une fois je donne raison à Laly de lui avoir dit aussi... 


Hélène sourit, quelque part elle était contente que Nicolas soit enfin recadré.


- Merci José, et merci Laly donc aussi. Mais écoute, c'est gentil, c'est vrai que c'était une histoire très forte, mais il a fait son choix, c'est Jeanne la femme de sa vie c'est comme ça. Mais il ne viendra plus pleurer sur mon épaule dès que ça n'ira pas. C'est fini José. Il n'y aura jamais plus d'Hélène et Nicolas. Je l'ai beaucoup aimé, mais j'ai aimé Peter aussi, et si la vie ne me l'avait pas enlevé je l'aimerais sans doute plus fort que j'ai aimé Nicolas. Il me respecte lui, il me fait rire lui, et il me fait fondre. Nicolas aussi me faisait fondre, mais je ne riais plus et il ne me respectait plus. Peter et moi on va se redonner une chance, José, et je voudrais tant que tu l'acceptes. Je comprend que tu ne vois en lui que le requin de Love Island. Tu ne connais que cette facette de lui. Mais laisse moi te prouver le contraire, tu veux bien mon José ? 


Il fit une moue mi ironique mi boudeuse qui fit rire son amie et il déclara que de toute façon le père Nico l'avait bien cherché, et que pour Peter il pouvait faire un essai. Hélène lui fit une bise sur la joue et se mit à la recherche de Nicolas. 
Elle le trouva dans le jardin, longeant les buissons comme si il voulait éviter que la lumière de la pleine lune ne révèle sa silhouette.


Alors elle lança gaiement : - Tu joues à cache - cache avec des chats errants ?


Il sursauta, et sembla soulagé de la voir. 


- Je... Non je voulais réfléchir, au calme. 


- A quoi ?


- A Jeanne, à toi, à moi... Je... Pourquoi tu ne m'as rien dis ? 


- Tu m'as toujours dis que tu ne voulais rien savoir sur l'autre garçon. Et à Love Island, Peter avait décidé de me renier pour mieux parvenir à ses fins, il n'était plus lui - même. Bref, je me serais ridiculisée en te disant que j'ai été en couple avec ton ennemi qui ne me reconnaissait pas. 


- Et tu vas faire confiance à un garçon qui t'a renié, Hélène ?


- Et toi qu'as tu fais Nicolas ? Tu m'as quitté dès que tu as revu Jeanne. Peter, lui, ne m'a jamais fais de mal directement. 


- Et ? C'est pour autant que tu es protégé ? Mais rappelle toi de ce qu'il est bon sang ! 


- Ce qu'il était. Il est redevenu celui que j'ai connu. Il m'a parlé de ses nouveaux projets, de ses envies, de ce qu'il a subit sous la coupe de son ex épouse ! Et non, non je sais que je ne suis pas protégée, je ne connais pas l'avenir. Mais j'ai appris du passé. Avec toi, je ne suis pas protégée. 


Il se tut, se reprit : - Tu marques un point. Ecoute... Je comprend que je doive l'apprendre comme ça, tu n'es pas responsable de ce qu'il a fait sur l'île, mais juste, tu es mon amie, tu as été plus que ça, fais attention à toi, d'accord ?


- Oui Nicolas, je te le promets. Je déplore juste que Laly ait encore fait aller sa langue j'aurais quand même aimé que tu l'apprennes par moi, même si ça vient avec des années de retard. 


Il haussa les épaules : - Bah c'est Laly, que veux - tu... Dis... Tu as rompu avec moi pour lui, tu l'aimais tant que ça ? Tu l'aimes ?


- Je l'aimais oui. Pas aussi fort que je t'aimais toi, mais voyant mes sentiments pour toi s'amenuiser à l'époque, j'ai préféré être honnête. Et maintenant ? Maintenant, je sais qu'il ne m'a fallut qu'une journée pour retrouver tout ce qui m'a plu chez lui. Nous... Nous allons nous redonner une chance. On y va doucement.


- D'accord. 


Nicolas était un peu abasourdi, au fond il avait toujours cru qu'Hélène lui était acquise. Il réalisait qu'il avait trop tiré sur la corde...
Elle continua : 
- Je te souhaite d'être heureux avec Jeanne. 


- Euh... Oui.. Oui. Merci. Toi aussi... Avec Peter... 




Hélène perçut l'hésitation de celui qui n'était plus que son meilleur ami mais elle pensa qu'il était juste sous le choc de la conversation. 


- Merci. Nicolas, je vais retrouver les filles, tu as encore besoin de parler ou je peux y aller ?


- Hein ? Ah oui, oui, vas y, je crois que tu as tout dis. 


Il le pensait vraiment. Il avait réalisé qu'il avait perdu à jamais Hélène, que c'était peut être la plus grosse erreur de sa vie. Ou pas. Mais Jeanne en tout cas, il fallait qu'il lui parle un jour au l'autre... Ils se firent la bise et elle s'éloigna. 
_________________


Merci ma Zel Smile


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Volcania59
Auteurs confirmés
Auteurs confirmés

Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2013
Messages: 1 526
Localisation: Dunkerque

MessagePosté le: Ven 12 Jan - 11:45 (2018)    Sujet du message: Le secret venu d'Australie Répondre en citant

EPILOGUE




Hélène et Peter avaient pris leur temps mais très vite la bande n'eut plus aucun doute ni sur leur amour ni sur les intentions de Peter.
Leur amie ne leur avait jamais semblait aussi épanouie, ainsi d'ailleurs que son compagnon qu'ils découvraient chaque jour sur un jour nouveau.
Nicolas, puis José, s'étaient même liés d'une amitié sincère avec le millionnaire qui, il fallait le reconnaître, 
La vie suivit son cours tranquillement. Des couples se formèrent, d'autres furent dissous et celui de Jeanne et Nicolas fut de cela. 


Les années passèrent, Nicolas avait retrouvé le bonheur avec Marie, une policière qui devint une amie de la bande.
Bien qu'il pensait souvent à ce qu'il avait raté avec Hélène ou Jeanne... Il ne devait pas les aimer assez fort après tout...
Il avait fait des bêtises avec Ingrid, il devrait en payer les conséquences, elle était enceinte. 
Il allait avoir un deuxième enfant.
Eh oui l'ex femme de Peter était revenue semer la zizanie, et elle avait ramené le fruit de leurs multiples rencontres clandestines à l'époque sur l'île. 

Mais Marie l'acceptait ainsi, elle était belle, elle avait de l'humour, de l'empathie, il était heureux avec elle, et qui sait, le temps c'est de l'amour...


Hélène aussi avait constaté qu'elle était plus radieuse que jamais, mais peut être que si elle n'avait pas cherché aussi longtemps un Peter Gisquière, elle n'aurait jamais compris et aurait continué à se poser des questions sur ses sentiments pour Nicolas. Elle le savait qu'elle resterait lié à ce dernier, leur histoire était longue et intense. 
Mais elle ne l'aimait plus d'amour, oui, elle voyait en Nicolas son meilleur ami.
La vie était bien faite, sa petite étoile était la plus que jamais. Les épreuves passées et sa rupture soudaine avec Peter il y'a des années lui avaient permis de réaliser à quel point c'était lui l'homme de sa vie.


Bien sûr, ce ne fut pas toujours facile avec son Peter. Quand il y'a de l'argent en jeu, des personnes sont prêtes à écraser le bonheur des autres. 
Mais ils avaient fait front.
Et aujourd'hui, aujourd'hui Hélène allait devenir Madame Watson.
Elle avait découvert il y'a peu qu'il y'aurait un invité en plus au mariage, mais sans doute l'invité le plus important. Celui qui grandissait doucement en elle et dont Peter ignorait encore l'existence, mais elle savait qu'il réagirait bien, avoir des enfants était le seul objectif qu'il n'avait pas encore accompli et dont il rêvait vraiment. Bientôt ce serait chose faite. 
_________________


Merci ma Zel Smile


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:24 (2018)    Sujet du message: Le secret venu d'Australie

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dreams, hope and reality Index du Forum ->
Fanfictions sur la quadrilogie "Hélène et les Garçons"
-> • » SHORT STORY -> Tout Public -> Fictions Volcania59
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky